Témoins de Jéhovah

Evolution d’un mouvement religieux


2 votes

Lettre envoyée par le promoteur du site à environ 300 Témoins de Jéhovah


A tous ceux qui m’ont connu Je vous adresse cette lettre car je trouve nécessaire faire connaitre ma position.

Démissions de la charge d’ancien ancien Termine usato dai Testimoni di Geova per indicare un "Pastore spirituale" della propria comunità. et transfert dans la congrégation de langue française.

Il y a maintenant dix ans quand, le 5 avril 1999, je donnai mes démissions de la charge d’ancien ancien Termine usato dai Testimoni di Geova per indicare un "Pastore spirituale" della propria comunità. de la congrégation de Ginevra Sud Italiana, de Surveillant d’Assemblée et d’autres charges, et me transférai avec ma famille dans la congrégation de langue française.

La raison de mes démissions, inconnues à la plus part des Témoins de Jéhovah de la zone, a été présentée au Comité de la filiale Suisse de la Watchtower à Thun en date du 21 juin 1999. Je rejetai les positions prisent par les autres anciens anciens Terme employé par les Témoins de Jéhovah pour désigner un « pasteur spirituel » de leur communauté. , les qualifiant de tendancieuses et diffamatoires. Je demandai par la suite une investigation du cas pour dissiper tout doutes quant à ma respectabilité, mon honorabilité et celle de ma famille. Pour notre décharge et comme demandé par la Bible, en date du 16 septembre 1999, je présentai au Comité de Filiale le témoignage de deux anciens anciens Terme employé par les Témoins de Jéhovah pour désigner un « pasteur spirituel » de leur communauté. .

Le Comité de Service chargé par la Filiale, me confirma personnellement, après une année d’investigations, que mes accusations étaient fondées, mais qu’il n’avait pas l’autorité de former un comité judiciaire et laissait l’entière initiative au Comité de Filiale. Malheureusement ce dernier n’a pas voulu procéder, probablement pour éviter des “scandales“. Pour ne pas aggraver la situation je décidai de retirer ma requête d’un comité judiciaire. La “raison d’état“ l’avait emporté ! Cela ne signifiait pas pour autant que je renonçasse aux excuses de ceux qui nous avaient diffamé. À la place des excuses, je fus invité à plusieurs reprises à « pardonner » . Pardonner sans vraie repentance ?

Nous ne trouvons, dans la Bible, aucun exemple de pardon inconditionnel, même pas de la part de Dieu. Rarement cet aspect est reconnu par l’Organisation. La TdG 1/5/1987 p.18 nous rappel que « Joseph ne rendait pas le mal qu’il avait reçu. Il voulait déterminer si la repentance de ses frères était sincère et venait du fond de leur cœur, afin qu’il pût se montrer miséricordieux envers eux ». Dans mon cas je ne l’ai jamais constaté, donc je n’ai jamais pu pardonner ! Voir aussi TdG 15/12/1981 p.24 et Perspicace V.2 p.764 sous le thème « Repentance » .

Raisons de l’abandon de la congrégation de langue française.

Il y a environ quatre ans, quand je fréquentai encore la congrégation de langue française, un autre surveillant itinérant a voulu s’intéresser à mon “cas”. Après d’amples explications soutenues par plus de 100 pages de correspondance avec la Filiale, il promit qu’il aurait encouragé les “coupables” à venir s’excuser et qu’il aurait rediscuté du cas avec un membre du Comité de Filiale de langue française. Les intentions semblaient bonnes et finirent par raviver mon espoir de voir enfin la justice rendue. Je décidai donc d’attendre. Mais en vain ! Le surveillant, comme si je n’avais jamais existé, ne m’a plus jamais recontacté, tout comme l’ancien ancien Termine usato dai Testimoni di Geova per indicare un "Pastore spirituale" della propria comunità. qu’il avait mandaté … N’étant pas la première fois que des tentatives de ce genre échouaient, j’en conclu, qu’ en haut lieu, des instructions avaient été données d’ignorer mon cas, à tout ceux qui en demandaient la réouverture.

Il était désormais évident, qu’on ne pouvait chercher justice dans l’Organisation, qui prétend être une mère pleine d’amour, mais qui agit comme si nous étions des numéros. C’est la raison pour laquelle je décidai d’arrêter de fréquenter les réunions et du coup, ce que je m’attendais se vérifia : aucun ancien ancien Termine usato dai Testimoni di Geova per indicare un "Pastore spirituale" della propria comunità. , ni personne en général, ne s’en préoccupa pendant presque un an, comme si je n’avais jamais existé ! Ni une visite, ni un coup de téléphone ! Je devais être un sujet trop encombrant pour tous.

Cet éloignement n’avait jamais signifié un abandon de Jéhovah, du Christ qui est mort pour nos péchés ou la Parole de Dieu, qui continuèrent à représenter ce qu’ils avaient toujours représenté. Je me sentais, dès lors, comme David qui, pendant des années, pour fuir à la condamnation à mort prononcée par l’Oint de Jéhovah, Saul, finit par trouver refuge dans la cité philistine de Gath, lieu de naissance de Goliath – voir 1 Sam.21:10, Perspicace Volume 1 p.967. Ce n’était pas abandonner Jéhovah, ni Jéhovah désapprouva pour autant David. Je retenais être dans la même condition de survie spirituelle et je comptai y rester jusqu’à la mort symbolique de “Saul”.

Raisons qui m’ont poussé à vous adresser cette lettre.

Durant ces quatre années, avec l’exception de quelques vrais amis, j’ai reçu une seule visite d’un ancien ancien Termine usato dai Testimoni di Geova per indicare un "Pastore spirituale" della propria comunità. . Les autres que j’ai fréquenté pendant 40 ans ont préféré m’ignorer, démontrant que l’amour que l’on déclame si souvent, est rarement mis en pratique.

Ce même ancien ancien Termine usato dai Testimoni di Geova per indicare un "Pastore spirituale" della propria comunità. , au lieu de suivre les suggestions de l’article de la TdG du 15/11/2008 sur comment aider ceux qui se sont éloigné du troupeau, m’a écrit récemment en privé en temps que... « ex ami », comme il s’est lui-même définit, pour me demander de présenter ma lettre de dissociation.

Durant ces dernières années, j’ai eu le loisir d’examiner par moi-même plusieurs questions que j’avais toujours considérées comme escomptées. Une fois libre du conditionnement mental qui m’empêchai de voir les choses sous leur vrai jour, j’ai fini par avoir beaucoup de surprises. Une de ces questions concerne le baptême, l’offrande de soi et les engagements qui en découlent. Le correct point de vue sur cette question, traitée dans la pièce jointe « A », me pousse à envoyer cette lettre d’information qui ne peut être une lettre de démission, comme demandé par l’ancien ancien Termine usato dai Testimoni di Geova per indicare un "Pastore spirituale" della propria comunità. en question.

D’un certain point de vue, toutes ces difficultés, m’ont permis aujourd’hui, d’ ouvrir les yeux et voir au-delà du monde imaginaire dans lequel j’ai été conditionné à vivre pendant presque 60 ans.

J’ai trouvé nécessaire partager avec vous ces informations et reste à votre disposition pour d’ultérieures clarifications, inclus la visualisation des documents prouvant mes dires, en vous exhortant à les examiner sans préjudices, et vous faire ainsi votre propre opinion de manière objective sur la réalité des faits.

Mes sincères salutations à tous ceux qui ont lu cette lettre et liront le reste de ces précieux documents.

Roberto di Stefano

- Pièce jointe "A" : Illégitimité du baptême des Témoins de Jéhovah
- Pièce jointe "B" : Illégitimité de l’Esclave Fidèle et Avisé et du Collège Central


Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

cizcz

Acceuil | À propos | Sujets | Témoignages | Evénements | Interactions | Autres langues


© Copyright 2021